Quelle fiscalité de l’or physique en Suisse?

Investir, cela signifie bien souvent payer impôts et taxes. Certains pays, comme la France, ont adopté une politique fiscale assez dure, qui taxe toutes les ventes d’or d’investissement. Qu’en est-il en Suisse, pays réputé pour être plus clément en matière de fiscalité ? La réponse dans cet article, où nous vous disons tout sur la façon dont on est imposé quand on vend ou qu’on achète de l’or physique en Suisse.

Imposition sur l’Or Physique en Suisse (pas de taxe à l’achat et à la revente)

Pas de taxe à l’achat et à la revente d’or en Suisse, mais ISF à payer

Autant, en France, la question de la fiscalité de l’or peut être complexe, entre or d’investissement et or de collection, taxe sur les plus-values et taxes sur les métaux précieux, autant, en Suisse, les choses sont d’une grande simplicité. Quand vous y achetez de l’or, vous ne payez aucune taxe. Vous n’en payez pas non plus lorsque vous vendez des pièces et des lingots, et ce quel que soit le montant du bénéfice réalisé.

Il faut toutefois savoir, que, malgré la réputation de paradis fiscal de la Suisse, il y existe bel et bien un impôt sur la fortune. Celui-ci n’est pas mis en place au niveau fédéral, mais aux niveaux cantonal et communal. L’or d’investissement est bien évidemment pris en compte dans le calcul de cet impôt, dont le taux varie selon les communes et cantons. Consultez le barème d’imposition de votre canton pour en savoir plus.

QUEL COURTIER CHOISIR ? Or.fr si vous voulez être le seul et unique propriétaire de vos lingots et pièces d’or. Bullionvault.fr si votre capacité d’investissement est limitée.
L’avantage de Or.fr (ex Goldbroker.fr): Accès direct à vos métaux précieux; Pas de détention mutualisée. Chez ce courtier, vous aurez une propriété complète des quantités acquises. Cliquez ici pour plus de détails...

Cette fiscalité ne s’applique bien évidemment qu’aux résidents en Suisse. Si vous êtes français et que vous allez vendre votre or en Suisse, vous devrez payer, à votre retour, la taxe sur les plus-values ou la taxe sur les métaux précieux, selon ce qui est le plus avantageux pour vous. De plus, si vous avez fait une transaction en argent liquide supérieure à 10 000 euros, vous devrez le signaler au moment de passer la douane. Certains tentent leur chance et décident de ne pas payer la taxe française sur l’or vendu en Suisse : ceci est bien évidemment une fraude fiscale, que nous déconseillons de faire.

Si la Suisse est clairement le pays de l’or, elle n’est pas la seule à pratiquer une politique fiscale avantageuse sur les métaux précieux. La Belgique pratique le même système d’imposition sur les ventes d’or, qui ne sont en aucun cas taxées. En Allemagne et au Luxembourg, les choses sont assez similaires, à ceci près qu’il faut attendre qu’un certain délai se soit écoulé pour bénéficier de l’exonération de taxe. En Allemagne, un délai d’un an suivant l’acquisition de pièces ou lingots est nécessaire pour ne pas payer de taxe sur leur revente. Ce délai est de six mois seulement au Luxembourg.

L’imposition de l’or en Suisse est très intéressante pour tous ceux qui souhaitent placer leur argent dans l’or. L’absence de taxe permet en effet d’optimiser le rendement des investissements. La seule obligation des résidents en Suisse est de déclarer leurs lingots et pièces pour le calcul de leur impôt sur la fortune : un système qui fait l’envie de certains pays qui, à l’instar de la France, ont adopté une fiscalité sur l’or plus sévère.


Achat d'or physique - Cliquez ici

Both comments and pings are currently closed.

Comments are closed.

Powered by WordPress | Designed by: Themes Gallery | Thanks to wordpress 4 themes, Download Premium WordPress Themes and