Qu’elle a été l’évolution du cours de l’or sur les 10 et 20 ans?

Pas question d’investir sur l’or sans en savoir un minimum sur son prix et la façon dont il a évolué au fil du temps. Pour vous aider à vous y retrouver, nous avons, dans cet article, dressé un petit panorama des fluctuations du cours de l’or sur ces 10 et 20 dernières années. Cela vous permettra de comprendre les facteurs qui font baisser et monter les prix de l’or, et de décider si cet investissement est fait pour vous.

Après avoir été d’une stabilité remarquable pendant des siècles, le prix de l’or a énormément fluctué ces quarante dernières années, au point de déconcerter économistes et analystes financiers. Le métal jaune a atteint le prix record de 700 dollars par once en 1980, puis a lentement baissé tout au long des années 80. En 1990, l’once ne coûtait plus que 400 dollars, et, en 1995, elle se hissait péniblement au dessus de la barre des 384 dollars. En l’an 2000, l’or tombe à son niveau le plus bas depuis 20 ans, et se vend pour à peine 280 dollars l’once.

Pour visualiser l’évolution du cours de l’or et de l'argent au cours du temps (en Euros ou en Dollars), visitez le site du courtier Or.fr (ex GoldBroker): www.Or.fr, vous y trouverez un graphique interactif et paramétrable qui est, selon nous, l’un des plus aboutis du marché !

Cette forte baisse de l’or s’explique, selon François de Lassus, responsable chez CPorDevises, par la période d’euphorie provoqué par la bulle internet. Interrogé par Capital.fr, de Lassus précise que de nombreux investisseurs particuliers ont, à la fin des années 1990, boudé l’or au profit des nouvelles technologies. Mais un autre phénomène allait donner un élan supplémentaire au métal noble : la mise en marché des trackers, communément appelés « or papier », qui attire de nombreux investisseurs et spéculateurs.

Ainsi, à partir de 2002, le cours de l’or recommence à grimper, tout d’abord assez doucement. En 2005, il dépasse la barre des 400 dollars l’once, pour atteindre 555 dollars en 2006, puis 760 en 2008. Ensuite, les prix flambent : en janvier 2010, l’once se vend pour quelques 1200 dollars, et, en mai 2011, elle est cotée à 1500 dollars. Le record absolu est atteint en septembre 2011, avec un prix de 1779 dollars de l’once.

La cause la plus évidente de cette escalade fulgurante des prix de l’or, qui ont été multipliés par cinq entre 2000 et 2011, est la crise financière de 2008. Celle-ci a convaincu de nouveaux acheteurs de placer leurs économies dans l’or : à cause de l’effet délétère des subprimes et des actifs toxiques, les investisseurs ont vendu leurs actions et recherché des actifs plus concrets, que l’on peut toucher et facilement comprendre. L’or n’est pas le seul à avoir bénéficié de cet engouement pour les actifs physiques : les pierres précieuses, les grands vins et l’immobilier ont aussi connu un rebond significatif après la crise.

D’autres facteurs expliquent également l’incroyable rebond du cours de l’or. De Lassus précise ainsi que ce phénomène s’inscrit dans un mouvement plus global, celui du redémarrage du cycle des matières premières. Il pointe également du doigt l’engouement croissant pour l’or en Asie, de la Chine, qui essaie de faire gonfler ses réserves, à l’Inde, où l’or est un outil d’épargne traditionnel, généralement offert lors des mariages.

Le succès de l’or a été accompagné par l’apparition de nouveaux produits, notamment des lingots poids-plumes, des lingotins pesant entre 1 et 500 grammes, qui ont offert au grand public une alternative aux classiques lingots de 1 kilo. De petits épargnants, qui ne pouvaient pas avancer les 30 000 euros nécessaires pour acquérir un lingot, ont ainsi pu investir dans l’or à moindre coût. L’apparition de courtiers proposant la vente de lingots mutualisée s’inscrit dans le même élan.

Après le rebond spectaculaire des années 2000, l’or a accusé une nouvelle baisse, de près de 30%. Son prix est ainsi passé, de 1280 dollars en juillet 2013, à 1070 dollars en décembre 2015, avant de remonter progressivement pour atteindre les 1300 dollars en Janvier 2018. Parmi les responsables de ce revirement, les investisseurs institutionnels, qui ont déstocké une énorme quantité de trackers, le désintérêt de certains spéculateurs ou encore la perspective de la hausse des taux d’intérêt.

Pour autant, la situation est loin d’être dramatique. Les banques centrales ne vendent plus leur or, et certaines, dans les pays émergents et notamment en Chine, continuent à en acheter. Par ailleurs, il est probable que l’impact de la remontée des taux d’intérêt ne se fera sentir qu’à moyen terme, et la demande devrait reprendre. L’or n’est pas seulement un matériau noble qui fascine les hommes depuis des siècles : c’est aussi une valeur-refuge dans laquelle il est bon d’investir.

Au cours de ces 20 dernières années, le cours de l’or a connu d’énormes bouleversements. Comme le montre très bien le site: CoursOr.fr, à l’effondrement des cours de la fin des années 60 a succédé une formidable hausse, qui a cédé la place à une nouvelle baisse puis à une lente reprise en 2016-2018. Même s’il est difficile de savoir ce que l’avenir réserve, les spécialistes s’accordent à dire qu’en vertu de sa fonction de valeur-refuge, l’or physique devrait reprendre bientôt du poil de la bête, ce qui est une excellente nouvelle pour les investisseurs qui ont parié sur le métal jaune.

Variations du cours de l'or depuis 1973

Évolution du cours de l’or de 1973 à 2018 (info du courtier Or.fr)

Both comments and pings are currently closed.

Comments are closed.

Powered by WordPress | Designed by: Themes Gallery | Thanks to wordpress 4 themes, Download Premium WordPress Themes and